DECES D’UN OBSERVATEUR FRANÇAIS DE LA FMO DANS UN CRASH D’HELICOPTERE

13 nov

Décès d’un observateur français de la FMO dans un crash d’hélicoptère 

observateur francais

 

Jeudi 12 novembre, un hélicoptère de la Force multinationale d’observateurs (FMO) au Sinaï qui réalisait une mission opérationnelle dans la région de Sharm-el-Sheikh en Egypte avec à son bord 8 personnels s’est écrasé, causant la mort de 7 militaires.

Parmi eux se trouvait le lieutenant-colonel Sébastien Botta, du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, qui était engagé au sein de la force depuis début octobre. Il occupait le poste d’adjoint au chef du bureau de liaison de la force multinationale d’observateurs.

La FMO a initié une enquête pour déterminer les causes exactes de ce crash, qui à ce stade semble lié à une cause accidentelle.

La ministre des Armées, Florence Parly, a adressé ses condoléances à la famille du militaire français, ainsi qu’aux familles, aux frères d’armes et aux proches des six soldats américains et du soldat tchèque décédés au cours de cette même mission. Elle a remercié Israël pour le déploiement de moyens de secours.

Pour sa part, le chef d’état-major des armées, le général d’armée François Lecointre, a exprimé sa profonde tristesse après la mort au service de la France de cet officier de l’armée de l’Air et de l’Espace.

La FMO au Sinaï est née du traité de Camp David qui, en 1978 a mis fin à 30 ans de heurts entre l’Egypte et Israël dans cette région. Organisation indépendante instaurée par un protocole additionnel du 3 août 1981 entre ces deux pays, la FMO est opérationnelle depuis le 25 avril 1982. La France participe depuis l’origine à cette Force de surveillance de la paix (peace watching), en affectant des officiers dans ses structures de commandement. Elle regroupe douze nations contributrices pour une force de 1154 personnels, commandée par le major général néozélandais E.Williams, et à laquelle la France participait actuellement à hauteur d’un officier.

44 ans, il s’était engagé en 1999 dans l’armée de l’air comme sous-officier, spécialisé par la suite en météorologie. Il sert à Cazaux avant de réussir le concours de l’EMA, lui permettant de devenir officier. Il se spécialise dès lors en ressource humaines, à Orange puis Dijon (2011) et Salon-de-Provence (2014). En 2017, il rejoint Paris dans les RH. Depuis 2019, il servait comme chef de la division « personnels » à l’EMO Air, au sein du CDAOA.

Basier, il aura servi en opex à trois reprises. Il sert six mois à Douchanbé au Tadjikistan (2009-2010) supervisant la RH, la restauration et les achats du petit detair français, point d’entrée sur l’Afghanistan. En 2016, il opère six mois comme casque bleu au Sahara Occidental. La MFO était sa troisième opex, depuis octobre.

 

Il était père de trois enfants.

Ayons une pensée pour cet officier et sa famille !

Fraternellement

Charles FUMAZ

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus