Le soldat français en 1939-40

3 mar

Le soldat français en 1939-40 dans UNIFORMES effets_homme

 

  • Casque du modèle général (1) nouveau modèle (1926), en acier au manganèse peint en kaki. L’attribut frontal est la grenade
    de l’infanterie, ici du modèle 1937 estampé sur un disque de tôle,
  • Capote pour troupes à pieds modèle 1920/35 en drap kaki (2), ici version tenue de campagne avec boutons peints en kaki mat
    (1929) et chiffres de collet bleu foncé
  • Pattes d’épaule de campagne (3), avec deux rouleaux portés à l’extérieur de la bride d’épaule. Le nouveau modèle de 1939
    (bride d’épaule se logeant entre les deux rouleaux, plus espacée) a été peu distribué.
  • Fourragère. Cet insigne honorifique fait partie de la tenue de campagne et doit être porté notamment au cours des prises
    d’armes. En 1939, la fourragère sert souvent de support à l’insigne régimentaire ou, comme c’est le cas ici, à un insigne général des troupes de
    forteresse.
  • Chemise et cravate modèle 1935 en toile kaki (5),
  • Ceinture de flanelle (6). Pièce de laine blanche cardée de 2,25m. sur 0,39 m., enroulée autour de la taille, au contact avec la peau,
  • Pantalon pour troupes à pieds modèle 1938, dit »pantalon golf » (7)
  • Le modèle présenté ici est en drap cardé, mais, le plus souvent, les confections sont réalisées en drap peigné. En septembre 1939, toute l’infanterie française porte encore le pantalon-culotte modèle 1922 serré aux genoux mais, en raison de l’usure très rapide des pantalons-culottes,
    les renouvellements s’opèrent, dès la fin 1939, avec les nouveaux modèles. Au printemps 1940, le « golf » est porté par environ les deux tiers de
    l’effectif.
  • Bretelles de pantalons (8),
  • Caleçon en cretonne de coton écru (11), sans modifications notables depuis la Grande Guerre, sinon que la dotation est de deux par homme (au lieu d’un seul) depuis le 15 décembre 1920,
  • Mouchoir de poche (12),
  • Plaque d’identité à segment amovible modèle 1918, portée au poignet gauche (13),
  • Livret individuel, porté dans une des poches intérieures de la capote, à hauteur de la poitrine (14),
  •  Paquet individuel de pansement, porté dans unedes poches intérieures de la capote, à hauteur de la poitrine (15),
  • Bandes molletières modèle 1918 de forme cintrée (16),
  • Chaussettes (17)
  • Brodequins modèle 1917 (18),
  • Armement (10)

Source : Militaria magazine n° 58 (juin 1990) – le Poilu de 1940

fantassin-francais-du-69eme-regiment-d-infanterie-france-1940-300x300 dans UNIFORMESphoto026wc5-300x225

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus